Philippe Gazeau architecte

navigation

portrait & profil

photo philippe gazeauIl y a deux manières de ne pas accepter l’état des choses architectural et urbain tel qu’il se présente aujourd’hui : en inventer un autre ou bien l’infiltrer pour le transformer en s’appuyant sur les capacités inédites de mutation et de densification des territoires déjà construits. L’exploration pragmatique de la réalité oblige alors l’architecture à davantage d’imagination quand celle-ci devient un processus de transformation critique pour inventer des situations inédites et découvrir de nouveaux usages, au-delà des formes et des postures convenues.

Ce souci de la recherche efficace et de l’innovation pragmatique a toujours animé l’ensemble du travail de l’agence à travers un grand nombre de programmes et de contextes différents, et depuis quelques années pour la conception de projets de très grande échelle architecturale et urbaine comme la restructuration de l’Hôpital Necker Enfants-Malades à Paris, la requalification du site Marcel Saupin à Nantes ou le projet urbain EuroRennes à Rennes.

Philippe Gazeau est également très engagé dans la conception d’opérations de logements dont certaines sont devenues des références internationales, réflexion qu’il poursuit aujourd’hui dans le projet expérimental (a)grandir Paris sur les tours d’habitation de grande hauteur.


Architecte diplômé en 1981 à l’école de Paris la Villette, Philippe Gazeau crée son agence en 1984 à Paris.
Il fonde en 2004 le laboratoire d’urbanisme FGP(u) French Global Project, dont il est associé-gérant.
II est enseignant à l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine.
Depuis 2012, il est membre de l’Atelier International du Grand Paris.

prix

Lauréat du PAN 13 en 1984.
Lauréat des Albums de la Jeune Architecture en 1985.
Prix de la Première Œuvre du Moniteur en 1985, pour l’extension de l’école Gerbert à Paris.
Mention Équerre d’argent en 1994, pour les logements des Postiers rue de l’Ourcq à Paris.
Mention Spéciale du Prix Mies van der Rohe en 1994, pour les logements des Postiers rue de l’Ourcq à Paris.
Équerre d’argent en 2000, pour le Centre sportif Biancotto à Paris.
Prix Environnement au Grand Prix d’architecture de la Région PACA en 2003, pour le centre culturel de Mouans-Sartoux.

monographies

Un hôpital en ville, Paul Ardenne, Philippe gazeau, Philippe Ruault, éd. archibooks, 2015
Nouveaux paysages construits du Grand Paris, FGP(u), éd. archibooks, 2014
Cityrama, Monographie FGP(u) de Paul Ardenne, éd. BookStorming, 2008
Contacts, Monographie Philippe Gazeau de Paul Ardenne, éd. Ante Prima aam, 2006
Necker Enfants Malades, Le Projet, éd. Ante prima aam, 2005
Tentative de déformation d’un îlot parisien, Catalogue d’exposition La Plateforme (35), 2004
Compilation, Monographie Philippe Gazeau, éd. IN-EX, 2001
La ville est ailleurs, Mini PA n°11, éd. Pavillon de l’Arsenal, 1996

enseignement

Enseignant titulaire à l’école Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val-de-Seine, depuis 2003.
Professeur invité à l’école polytechnique de Lausanne, EPFL, en 2005
Professeur invité à l’école d’architecture de Paris la Défense, de 1995 à 1999 et à l’école d’architecture de Marne de 1999 à 2003, où il participe à la création de l’école.
Professeur invité à l’université du Québec à Montréal, UQAM pour diriger un workshop en 1997

collectif

Membre du collectif French Touch, Philippe Gazeau co-produit depuis 2007, les annuels optimistes d’architecture et la revue In Process, et a co-réalisé le commissariat et la scénographie du Pavillon Français de la Biennale d’architecture de Venise 2008 et l’exposition « Générocité » pour la biennale d’architecture de Sao Paulo, 2009 et pour la Cité de l’Architecture et du Patrimoine à Paris, en 2009.